FREE SHIPPING — CANADA & USA

Cart

Votre panier est vide.


 

Sébastien Lépine (SLEP) is a multidisciplinary artist who lives and works in Montreal, Canada. For the past ten years, he has created serigraphy posters for artists in the local music scene (Dumas, Zen Bambou, Bernhari, Groovy Aardvark, Tire le Coyote, Christ) and for internationally renowned musicians (The National, Nils Frahm, Sigur Ros, Cigarettes after sex). His graphic compositions have also featured in productions of the Montreal Opera and several Quebec films (Le bruit des arbres, Le météore, Manoir, Les petites vagues). His images are constructed like puzzles, with layers of color that overlap and fit together.

When it comes to poster-making, Sébastien is not the type of artist to wait for a commission. Music travels from his ear to the paper, with bands or musicians often receiving his work as a gift. A dialogue is then established between artist and musician. It is this kind of provoked encounter that Sebastien finds inspiring: works of art devoid of contractual obligations and coming from a simple love of music and large-format screen printing. A pure artistic expression.

His more recent work in collage and painting is juxtaposed with his poster design approach and confirms the artist’s interest in intuition, abandonment, chance and surprise. Transparency and superimposition continue to feed his graphic practice, approached in the same spirit of composition as the image in fragments. Themes present themselves with a depth that does not need explanation: a destroyed world where beauty remains. The ghostly presence of the serigraphic motif transforms the canvas into a battleground between the free gestural exploration of painting and mechanical repetition, which, if it resurfaces, is always conquered by raw plasticity. Large format work is essential for true immersion and confident gestures, for the physical action it requires and the imprint that remains. The work thus aspires to hint at and reflect the world around it.

His work has been exhibited in Montreal, at the Centre du design de l'UQÀM and at the Musée des beaux-art de Sherbrooke in 2017 as part of the exhibition L’art de la sérigraphie publicitaire au Québec, des années 1950 à nos jours, alongside works by Charles Daudelin, Vittorio Fiorucci, LINO, Tomasz Walenta and Séripop. In recent years, SLEP has traveled the world with his posters, with work promoted in Hamburg, Chicago, Austin, Barcelona and New York.

 

 

 

Sébastien Lépine est un artiste multidisciplinaire qui vit et travaille à Montréal. Depuis une dizaine d’années, il crée des affiches en sérigraphie pour des artistes de la scène musicale locale (Dumas, Zen Bambou, Bernhari, Groovy Aardvark, Tire le coyote, Christ) et pour des musiciens de renommée internationale (The National, Nils Frahm, Sigur Ros, Cigarettes after sex). Ses compositions graphiques ont aussi été mobilisées pour des productions de l’Opéra de Montréal et de films québécois (Le bruit des arbres, Le météore, Manoir, Les petites vagues). Ses images sont construites comme des casse-tête, par strates de couleurs qui se superposent et s’emboîtent.

Des affiches en sérigraphie, Sébastien n’est pas le genre à attendre les commandes. Les projets musicaux qui font leur chemin de son oreille au papier bénéficient de son talent et reçoivent son travail comme une offrande. S’établit alors un dialogue entre les musiciens et l’artiste. C’est cette rencontre provoquée entre deux pratiques qui motive l’artiste, dont les œuvres dépourvues de tout lien contractuel émanent d’un goût pour la musique et la sérigraphie grand format. Une pratique artistique.

Son travail, plus récent, de collage et de peinture se juxtapose à sa démarche d’affichiste et confirme l’intérêt de l’artiste pour l’intuition, l’abandon, les hasards et les surprises. Encore, la transparence et la superposition nourrissent sa pratique picturale, abordée dans le même esprit de composition de l’image par fragments. Les thèmes se présentent avec une profondeur qui ne cherche pas à s’expliquer : un monde détruit où subsiste la beauté. La présence fantomatique du motif sérigraphique transforme la toile en terrain de lutte entre l’exploration libre du geste par la peinture et la répétition mécanique qui, si elle refait surface, est toujours conquise par une plasticité brute. L’œuvre de grand format s’impose pour permettre de s’y plonger et pour la gestuelle assumée, pour l’action physique qu’elle exige et l’empreinte qu’elle laisse. L’œuvre aspire ainsi à laisser une trace à la mesure du monde qui l’entoure.

Son travail a notamment été exposé à Montréal, au Centre de design de l’UQÀM et au Musée des beaux-arts de Sherbrooke en 2017 dans le cadre de l’exposition « L’art de la sérigraphie publicitaire au Québec. Des années 1950 à nos jours » avec des œuvres de Charles Daudelin, Vittorio Fiorucci, LINO, Tomasz Walenta et Séripop. Ces dernières années, SLEP parcourt le monde avec ses affiches. Les foires de Hambourg, Chicago, Austin, Barcelone et New York ont participé à faire connaître son travail.

 

translation missing: fr.general.search.loading
Language
EN
Open drop down